Le joyeux baroudeur tétraplégique.

C’était en février 1999 ! L’accident de la circulation dont il est victime fait basculer la vie de Philippe. Il est depuis paralysé des quatre membres. Âgé aujourd’hui de 33 ans, il estime vivre une existence heureuse et indépendante. « Puisque je n’étais pas responsable, ma compagnie d’assurances a pris à sa charge tout ce qui était considéré comme une réparation du préjudice » précise-t-il. Philippe a ainsi acheté un terrain à Sainte-Catherine-lez-Arras (commune voisine de celle de ses parents) sur lequel il a fait une construire une maison complétement adaptée à son handicap (lève-personne, fréquence vocale pour ouvrir portes, fenêtres, volets ou lumières). En plus de ces équipements technologiques très performants, Philippe se réjouit de bénéficier des services des auxiliaires de vie d’Unartois, et ce pendant une longue partie de ses journées. «Elles ne font pas que préparer mes repas ou me transférer à l’aide du les lève-personne. Elles me permettent de retrouver mes amis au restaurant, de participer à des cours d’anglais à l’université et même de voyager dans les grandes villes européennes que j’adore ! » s’enflamme-t-il. Ainsi une à deux AVS d’Unartois l’accompagne lors de 5 à 6 voyages annuels !