Une fleuriste reconvertie avec bonheur dans l’accompagnement social

Après 21 années à préparer des bouquets et à harmoniser les couleurs, Sophie a dû faire face à un licenciement économique. Sa reconversion ne pouvait que passer par un métier lui offrant de multiples contacts et la possibilité de tendre la main aux autres. «J’ai donc choisi de devenir assistante de vie aux familles et me suis formée pendant 6 mois pour atteindre cet objectif ». Pour aller plus loin encore, Sophie est actuellement en train de se préparer à la validation des acquis de l’expérience. « Ce métier exige de nous esprit d’équipe et beaucoup de rigueur. La manière dont sont coordonnées nos interventions à Unartois nous permet à toutes de cultiver une grande conscience professionnelle » se réjouit-elle. Sophie apprécie aussi la diversité de ses tâches (de l’aide à la toilette à la garde d’enfants) et la dimension pluri-générationnelle des publics qu’elle accompagne (de 8 à plus de 80 ans). Et Sophie de nous décrire sa principale récompense : « comme je suis là aussi pour stimuler et motiver les personnes afin qu’elles maintiennent leur autonomie, je suis tout simplement heureuse quand elles réussissent à accomplir des actes devenus difficiles ! »